Principal > Il mange ses crottes? > Les causes favorisantes
Les causes favorisantes

Par imitation :

Chiens en chenils ou chenils mal nettoyés : imitent les congénères, ou concurrence alimentaire (la vitesse d’ingestion donne une mauvaise assimilation).
 
Mauvais apprentissage de la propreté chez le chiot.
Imitation de la mère ou d’un autre chien coprophage à l’élevage, éleveur qui ne veille pas à la propreté et qui ne sort pas les chiots régulièrement.
 
Séparation précoce de la mère. 
C’est lors de la socialisation primaire qu’il apprend les contrôles comme celui de la morsure ou de ses sphincters, en même temps qu’il trouve un équilibre avec le milieu sans en avoir peur (homéostasie sensorielle).
 
A 3 mois il peut se retenir 4 heures, à 4 mois 5 heures…Surtout ne pas laisser les crottes lorsqu’il est seul, même si c’est naturel qu’il mange des crottes, cela peut devenir une mauvaise habitude. 
 
Surveiller : il tourne en rond, il flaire, il gémit, il s’accroupit. Je le sors immédiatement et je le félicite lorsqu’il fait.
 
Le sortir : au réveil, après le repas (réflexe gastrocolique), après une activité comme le jeu, avant le coucher.
 
Donner des repas à heures fixes.
 
Parasitisme intestinal :
S’il n’est pas vermifugé régulièrement, une mauvaise digestion entraîne une mauvaise absorption des glucides, lipides, protéines. Les parasites responsables : helminthes et protozoaires. Les pertes sanguines contenues dans les selles, dues à l’atteinte des muqueuses, attirent les chiens.
 
Attention à l’hygiène dans les chenils :
locaux, matériel, conservation des aliments.
Faire une coproscopie pour les identifier et cibler le traitement par vermifuge : ankylostomes, trichures, ascarides, Giardia.
 
Dans les selles on trouve normalement : eau, azote, ammoniac, urée, cellules intestinales, poils, minéraux, glucides…
 
Suite "Contamination"