Principal > Les postures > Savoir reconnaître les attitudes de menace du chien
Savoir reconnaître les attitudes de menace du chien

Il est possible de décrire avec précision les attitudes de menace du chien, car elles font appel à des rituels, se traduisant par des postures :

La dominance : 
 
Tout le corps est porté haut, la tête, la queue et les oreilles sont relevées, les poils du dessus du dos sont dressés, le chien peut grogner avec un mouvement de rétraction des lèvres, son regard est fixé droit sur l'adversaire.
Le chien qui pose sa patte sur la personne qu'il vient de mordre ne demande pas pardon comme on pourrait le penser, mais cette attitude correspond à une phase d'apaisement du vainqueur envers le vaincu. Il faut éviter absolument de caresser le chien qui a cette posture, car cela ne ferait que renforcer le comportement de dominance.
 
La peur :
 
L'attitude générale est basse, le corps, les oreilles et la queue sont repliés, les dents sont dégagées par des lèvres qui s'étirent vers l'arrière de la tête. Le chien qui a peur peut mordre d'emblée sans signe précurseur.
 
Les mouvements d'apaisement et de soumission sont des rituels destinés à inhiber l'agression ou à marquer des rapports sociaux entre chiens ou entre homme et chien. Ainsi, un chien soumis qui se sent agressé ou qui veut prévenir une agression adoptera une position de soumission passive en s'aplatissant, en se roulant sur le côté. Si l'on continue à s'approcher d'un chien dans cette posture, on risque une morsure franche, parce que le rituel exprimé par l'animal n'est pas suivi d'une réponse adaptée d'apaisement chez l'individu dominant. Il ne faut donc pas continuer à punir un chien qui se met en position de soumission.
 
Enfin, il faut savoir que le fait de regarder un chien droit dans les yeux représente pour ce dernier une menace. L'enfant devra donc apprendre à ne pas fixer du regard un chien qu'il ne connait pas.
 
Dr Lyonel Rossant, Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso.